top of page
  • Photo du rédacteurFrancois Raymond

Collision avec un animal : quelles démarches entreprendre ?

Lors de vos déplacements sur les routes du Québec, il est possible que des animaux domestiques ou sauvages traversent imprévisiblement devant votre véhicule. Que devez-vous faire en cas de collision avec un animal ?


Collision avec un animal domestique


En cas de collision avec un animal domestique, la première étape est de vous arrêter sur les lieux de l'accident. Assurez-vous qu'aucune personne n'a besoin d'aide, notamment le propriétaire de l'animal touché.


Si vous ne trouvez personne sur place et que le propriétaire de l'animal est injoignable, la loi vous oblige à signaler l'accident au poste de police le plus proche si l'animal pèse plus de 25 kilogrammes. Si vous avez des doutes sur le poids de l'animal, il est préférable de faire la déclaration quand même pour éviter les sanctions. Les amendes peuvent atteindre 300 $ et 9 points d'inaptitude peuvent être ajoutés à votre dossier de conduite.


Collision avec un animal sauvage


Pour un animal sauvage, la même règle des 25 kilogrammes s'applique. Ainsi, pas besoin de contacter la police pour un écureuil, mais il est certainement nécessaire de le faire si vous heurtez un orignal !


Quel que soit le poids de l'animal, il est impératif de communiquer avec un agent de protection de la faune si l'animal fait partie de la "liste des animaux à déclaration obligatoire". Outre le cerf et l'orignal, cette liste comprend également des espèces telles que le coyote, l'opossum, le dindon sauvage et tous les oiseaux de proie.


Contactez votre assureur


Une collision avec un animal peut causer des dégâts importants à votre véhicule. Il est donc essentiel de contacter rapidement votre assureur pour lui signaler l'accident. Selon votre couverture d'assurance, les dommages pourraient être pris en charge.



3 vues

Comentarios


bottom of page